JPR_LeticiaGrandinetti_Vs1.png

Quelques images de la pratique du sensible 

La pratique du sensible c’est tout d’abord la capacité de le produire. Produire le sensible, c’est la fonction de ce que nous appelons le « nouage ». Le lien que nous établissons avec le monde circonstant et que ce monde établit avec nous, cet entrelacement fait de don réciproque, c’est cela le nouage. L’agencement de cette transition est opéré d’une façon nette, une rupture véritable avec les modes précédant.